Le PDG d’Unity traite les développeurs qui ne pensent pas à la monétisation pendant le processus de création d’idiots, puis s’excuse.

Le PDG d’Unity traite les développeurs qui ne pensent pas à la monétisation pendant le processus de création d’idiots, puis s’excuse.

John Riccitielloancien PDG d’EA et actuel directeur d’Unity, a déclaré que les développeurs qui n’envisagent pas d’intégrer la monétisation dans leurs jeux au cours du processus de création « sont des putains d’idiots« .

Dans une récente interview accordée à PocketGamer.biz, dans laquelle il a évoqué la fusion entre Unity et IronSource, Riccitiello a parlé des critiques que les deux sociétés ont reçues après avoir clairement indiqué qu’elles souhaitaient que les équipes envisagent d’inclure la monétisation dans leurs jeux dès le début du développement.

« Ferrari et certains autres constructeurs automobiles haut de gamme utilisent encore de l’argile et des couteaux à sculpter », a déclaré Riccitiello. « C’est une toute petite partie de l’industrie du jeu qui travaille de cette manière, et certaines de ces personnes sont celles avec lesquelles j’aime le plus travailler : ce sont les personnes les plus belles, les plus pures, les plus brillantes. Ils sont aussi parmi les plus grands (bleep) idiots.« .

« Auparavant, les développeurs présentaient leur jeu aux annonceurs et aux spécialistes du marketing sans interagir d’aucune manière. Ce modèle est inhérent à la philosophie de nombreuses formes d’art et de médias, et c’est un modèle que je respecte profondément ; je connais leur dévouement et leur attention », a-t-il ajouté.

Lire aussi:  The Siege and the Sandfox annoncé pour PC

« Mais cette industrie divise les gens entre ceux qui adhèrent encore à cette philosophie et ceux qui embrassent en grand comment comprendre ce qui fait le succès d’un produit. Et je ne connais pas d’artiste à succès qui ne se soucie pas de ce que pensent ses fans. C’est là que la boucle de rétroaction entre en jeu, et ils peuvent choisir de l’ignorer. Mais choisir de ne pas le savoir du tout n’est pas un grand choix ».

Dans un tweet publié ce soir Riccitiello a toutefois tenté de s’excuser, rejetant la faute sur ceux qui ont rapporté l’interview et ceux qui ont repris ses propos. « Clickbait. Hors contexte. Je suis profondément désolé si ce que j’ai dit a offensé un développeur. J’aime absolument les gens qui font des jeux. Créatif, travailleur », a-t-il écrit sur Twitter.