The Legend of Zelda Wind Waker, Miyamoto n’aimait pas, au départ, le style graphique cartoonesque.

The Legend of Zelda Wind Waker, Miyamoto n’aimait pas, au départ, le style graphique cartoonesque.

La première présentation de The Legend of Zelda : Wind Waker n’a pas été parmi les plus convaincants : le style graphique du jeu GameCube n’a pas immédiatement séduit beaucoup de monde, et si vous étiez parmi eux, ne vous inquiétez pas.

Grâce à la chaîne YouTube DidYouKnowGaming (via VGC), nous apprenons que même Shigeru Miyamotole créateur de Super Mario, n’était pas du tout un fan des graphismes cartoonesques et des ombres célestes de Zelda : Wind Waker. Dans une interview accordée au magazine Nintendo Dream au début des années 2000, Eiji Aonuma, producteur de Zelda et réalisateur de Wind Waker, a déclaré que Miyamoto souhaitait un jeu au style graphique réaliste, et que il était embarrassé la première fois qu’il a vu le titre GameCube.

 » Si j’étais allé lui parler dès le début, je pense qu’il m’aurait dit : « Comment est ce Zelda ? » « , a expliqué Aonuma. « Miyamoto n’a pas pu abandonner l’idée d’un Link au style réaliste jusqu’à la toute fin. A un moment donné [Miyamoto] il a dû faire une présentation contre sa volonté. C’est alors qu’il a dit quelque chose comme ‘Vous savez, il n’est pas trop tard pour changer de cap et faire un Zelda réaliste' ».

Miyamoto a finalement été contraint d’accepter les idées de l’équipe Zelda pour la simple raison que la réalisation d’un jeu réaliste prendrait une dizaine d’années. Le premier jeu plus réaliste de la série était Twilight Princess, sorti à la fin du cycle de vie de la GameCube et au début de celui de la Wii.


Lire aussi:  Tueur de démons Kimetsu no Yaiba - Les Chroniques d'Hinokami, date de sortie du DLC confirmée Nezuko Kamado (Forme démoniaque avancée)