Coups de feu tirés sur la foule dans un centre commercial de Copenhague, plusieurs victimes. 22 ans, arrêté

Coups de feu tirés sur la foule dans un centre commercial de Copenhague, plusieurs victimes. 22 ans, arrêté

Copenhague (Danemark)Plusieurs personnes sont mortes et d’autres ont été blessées dans une la fusillade qui a eu lieu dans le centre commercial Fields dans la banlieue de Copenhague. La police a arrêté un suspect : il est un homme danois de 22 ans qui, selon la police a agi seul. Mais dans le même temps, les enquêteurs recherchent d’éventuels complices. L’attaque a eu lieu en fin d’après-midi alors que le centre commercial était bondé de monde, dont de nombreuses familles et des jeunes, selon des photos diffusées dans les médias montrant une foule fuyant le complexe.

Des témoins ont rapporté avoir entendu des coups de feu alors que les gens commençaient à courir vers les sorties. La police lourdement armée est intervenue sur la scène, et a rapporté sur Twitter que « plusieurs personnes » ont été touchéesa demandé à la population de ne pas s’approcher de la zone, dans le district d’Amager, dans l’est de la capitale danoise. La police a également demandé à toute personne susceptible de donner des informations de la contacter.

L’arrêt de métro situé à côté du centre commercial a été bloqué.ainsi que les rues environnantes, tandis qu’un hélicoptère a pu être vu survolant la zone. Cette fusillade est survenue une semaine seulement après qu’un homme a ouvert le feu près d’un bar gay à Oslo, en Norvège, tuant deux personnes et en blessant 21 autres. La police danoise enquête sur le terrorisme, mais ne révèle pas encore l’identité du jeune homme arrêté.

Le scénario de la fusillade était glaçant. Les gens fuient et paniquentaprès que plusieurs coups de feu aient été tirés dans le centre commercial. Il y a une forte présence policière dans la zone du centre commercial. La police demande à toute personne qui a vu, entendu ou filmé quelque chose de le signaler à la police sur place ou d’appeler le numéro d’urgence.
« Nous ne savons pas encore avec certitude combien de blessés ou de morts, mais c’est très grave », a-t-il tweeté. Sophie H. Andersen, maire de Copenhague. Lorsque les premiers coups de feu ont été entendus, plus de des centaines de personnes se sont précipitées du centre commercial, selon des témoins cités par les médias danois.

Lire aussi:  États-Unis : un jeune Afro-Américain tué par la police. Une vidéo choquante déclenche des protestations

« Ils m’ont crié de m’allonger, de m’allonger. Quelqu’un tire. » Je suis allé sous le comptoir du bar, je me suis allongé et je suis resté là, immobile, jusqu’à ce que la police arrive ». C’est le récit – tel que rapporté par le site danois Jylland Post – de une des personnes qui était dans le centre commercial à Copenhague. « J’ai entendu au moins 15 coups de feu, Tout était irréel, comme dans un film », ajoute-t-il choqué. Impressionnant l’histoire d’une fille. « Mon ami et moi étions au dernier étage du restaurant Sunset Boulevard, quand nous avons vu beaucoup de gens courir soudainement vers la sortie, et ensuite nous avons entendu un bang’.

Un témoin de la fusillade au centre commercial Field’s près de Copenhague a déclaré à TV2. Thea Schmidt, c’est le nom du témoin, a expliqué qu’alors qu’elle courait vers la sortie, elle a entendu deux autres coups de feu dans le centre commercial et a vu toutes les personnes aux alentours se précipiter dehors aussi vite qu’elles le pouvaient, de sorte qu’il y aurait eu environ 100 personnes rassemblées à l’extérieur du bâtiment. La femme s’est ensuite réfugiée dans un appartement près de celle de Field. J’espère être en sécurité ici », a-t-elle déclaré à TV 2. À proximité du centre commercial, à la Royal Arena, un concert était prévu.le chanteur Harry Styles qui a été confirmé.

Inspecteur en chef Søren Thomassen a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il n’était pas possible pour le moment de confirmer ou d’infirmer l’existence de plus d’un auteur en plus du jeune homme de 22 ans arrêté, mais qu’un travail intensif était en cours pour essayer de comprendre la dynamique exacte de l’incident. tournage, Copenhague replonge dans la peur et ceux Les scènes des 14 et 15 février 2015 me viennent à l’esprit, où une série de fusillades liées à l’islamisme a fait deux morts et cinq blessés.

Lire aussi:  Hollande, un gynécologue engendre 41 enfants par la tromperie : voici comment il a trompé les futures mères.