Ukraine, Moscou oblige les enseignants à utiliser les programmes russes sous peine d’être licenciés

Ukraine, Moscou oblige les enseignants à utiliser les programmes russes sous peine d’être licenciés

Kiev – Continuer lea russification du Donbass, Lugansk et les villes conquises par Moscou en Ukraine. Les forces d’occupation russes en Ukraine ont forcé les enseignants des villes du sud-est du pays à signer un document, et ce en quelques semaines, certifiant leurs l’intention d’adopter des programmes d’études russes. S’ils ne s’y conforment pas, les enseignants risquent de perdre leur emploi ou de subir d’autres représailles, comme celle de de devoir quitter leur maison, écrit le Guardian.

Le journal britannique poursuit en soulignant que s’ils ne se plient pas aux exigences, ils risquent d’être inculpés comme collaborationnistesà l’avenir par le système judiciaire ukrainien. A la mi-juin, les nouvelles autorités pro-russes ont informé les enseignants que ils ont jusqu’au 21 juillet de signer le document ou démissionner. Le ministre russe de l’éducation, Sergey Kravtsov, a annoncé en juin qu’au début de la nouvelle année scolaire en septembretoutes les écoles dans les territoires occupés en Ukraine doivent avoir adopté des programmes russes.

Lire aussi:  Le blocus des marchandises à Kaliningrad, en Russie, évoque le "pire des scénarios".