Joseph Blatter et Michel Platini acquittés des accusations de corruption par un tribunal suisse

Joseph Blatter et Michel Platini acquittés des accusations de corruption par un tribunal suisse

Le Tribunal pénal fédéral a acquitté les anciens présidents de la FIFA vendredi, Joseph Blatteret l’UEFA, Michel Platinidans un procès pour corruption concernant un paiement de deux millions de francs suisses (environ deux millions d’euros au taux de change actuel) effectué par le premier au second.

L’accusation avait demandé 20 mois de prison avec sursis pour les deux hommes, mais le tribunal a accepté d’accorder 20 000 francs pour préjudice moral à M. Blatter, qui a dirigé l’instance dirigeante du football mondial pendant 17 ans.

La rémunération totale de l’ancien chef de l FIFA entre 1998 et 2015 s’élève à environ 100 000 francs suisses si l’on inclut la compensation des coûts encourus dans le processus.

A l’ancien capitaine et ancien entraîneur de l’équipe nationale de la France L’indemnité totale accordée était de 142 000 francs, mais il a renoncé à la partie correspondant au préjudice moral.

Avec ce jugement, Platini aura désormais accès à l’argent qui faisait l’objet du procès et que les autorités suisses avaient gelé.

Ce procès a capté l’attention du monde du football au cours des deux dernières semaines et constitue un triomphe majeur pour les deux personnalités qui ont été impliquées depuis 2015 dans les différentes étapes de ce procès, qui a débuté lorsque le paiement des deux millions de francs à Platini a été découvert.

L’ancien président de la UEFA entre (2007-2015) a été le conseiller de Blatter de 1998 à 2002 avec un salaire annuel fixe de 300 000 CHF, mais selon eux, seule une partie de cette somme avait été payée et il avait été convenu oralement (et sans témoins) que le reste serait payé lorsque les finances de la FIFA le permettraient.

Lire aussi:  Gareth Bale : quand ferait-il ses débuts au Los Angeles FC ?

Le paiement a finalement été effectué en 2011, mais le ministère public n’a pas accepté cette version et les a inculpés de fraude et de falsification de titres, arguant que la situation financière de la FIFA était suffisamment solvable pour payer dans les premiers versements la rémunération offerte à Platini.

Victimes d’un complot ?

Au cours du procès, tous deux ont affirmé être victimes d’un complot visant à empêcher l’ancien patron du football européen d’être élu à la tête de la FIFA, poste qui a été attribué en février 2016 à… Gianni Infantinoqui était son secrétaire général à l’UEFA et qui préside depuis lors la FIFA.

L’enquête sur ce paiement a coïncidé avec ce qui est connu sous le nom de FIFA-GateL’enquête judiciaire américaine sur la corruption au sein de la FIFA au printemps 2015, qui a mis fin à la présidence de Blatter à la tête de l’organisation, qu’il avait assumée en 1998, a pris fin.

Le comité d’éthique de la FIFA a disqualifié Joseph Blatter et Michel Platini pour une période de huit ans pour ce paiement à la fin de 2015, une disqualification qui a empêché Platini de se présenter à la présidence pour remplacer Blatter, qui a démissionné à cause du scandale du « FIFA-Gate » en juin de la même année.

Par la suite, la commission d’appel de la FIFA a réduit la sanction à six ans pour les deux, et le Tribunal arbitral du sport (TAS) l’a ramenée à quatre ans en mai 2016.(EFE)