Ces crooners qui font les fêtes : « Jour de brouillard », Julien Clerc chez Frank Sinatra

Tous les jours de ces vacances de fin d’année, nous traversons un univers de chansons douces, romantiques et tendres. Mercredi, à partir de la chanson « Jour de brouillard », adaptée de « A Foggy Day », retour sur une aventure singulière du grand chanteur romantique français.

On parle souvent du vibrato et des aigus de Julien Clerc mais il sait aussi se poser là, dans le timbre grave d’un crooner qui instaure un climat romantique et qui sait qu’il va monter de couplet en couplet. Cette chanson s’appelle Jour de brouillard et ses paroles sont de Jean-Loup Dabadie, qui n’a pas résisté au plaisir de parler de « London Town », parce que la mélodie est immédiatement reconnaissable – c’est A Foggy Day in London Town, un titre de George et Ira Gershwin qui est, il faut bien le dire, un des plus grands classiques de l’histoire de la chanson sentimentale.

Grâce au talent des techniciens de franceinfo, nous allons traverser l’histoire prestigieuse de cette chanson sur soixante ans à partir de sa création par Fred Astaire en 1937 avec successivement Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Billie Holiday, Judy Garland, George Benson et David Bowie.